En principe, un laveur de gaz est une installation de purification pour les gaz nocifs. Des produits tels que l’acide chlorhydrique (HCl), l’acide acétique et l’ammoniaque (NH3) produisent beaucoup de vapeur à température ambiante, ce qui est néfaste pour l’homme et pour l’environnement. Toutefois, un laveur de gaz neutralise ces vapeurs une fois qu’elles sortent de l’évacuation de la citerne. 

Gaswasser actieve
Gaswasser actieve

Que faut-il savoir à propos de l’installation de laveurs de gaz ?

La technique des laveurs de gaz est applicable à de nombreuses émissions (gazeuses).  Le laveur de gaz fait entrer en contact intensif un flux de gaz avec un liquide déterminé. L’objectif étant que le liquide retienne certains composants du gaz.

Le lavage de gaz s’appelle également l’absorption. Concrètement, il s’agit donc de faire passer les composants de la phase gazeuse à la phase liquide.  Nous réalisons l’installation de laveurs de gaz après une analyse approfondie. 

Différents types de laveurs de gaz

Il existe différents types de laveurs de gaz. Néanmoins, ils recourent tous à une substance qui absorbe la vapeur : de l’eau, du charbon actif, des bases, des biofiltres, etc. A terme, la substance se retrouve toutefois relativement saturée, en fonction du débit. Un remplacement ou une régénération s’impose donc.

Qu’est-ce qu’un laveur de gaz passif

Un laveur de gaz passif se compose d’une citerne le plus souvent remplie d’eau. L’air chargé chimiquement est dirigé vers l’eau, qui permet de neutraliser l’air. L’air sort du laveur par le raccordement supérieur. Ce laveur peut être utilisé pour l’acide chlorhydrique, l’acide acétique, etc.

La simplicité est le principal avantage de ce laveur : il suffit de renouveler le liquide à intervalles réguliers. Le laveur de gaz passif ne nécessite ni pompe ni pilotage. Empêchez le liquide de geler en hiver par le biais d’une vidange, du traçage et de l’isolation ou de l’ajout de glycol dans l’eau. Les eaux polluées doivent être épurées ou peuvent être utilisées dans un processus déterminé. La consommation d’eau dépend de nombreux facteurs, dont les principaux sont : le degré de solubilité de l’agent de lavage, le seuil d’odeur et les débits à traiter.

Qu’est-ce qu’un laveur de gaz actif

Un laveur de gaz actif est particulièrement efficace pour des débits plus importants ou pour des produits spécifiques. L’air entre par le côté inférieur de la colonne, pendant que des gicleurs, du côté supérieur, pulvérisent du liquide de nettoyage. L’air et l’eau entrent donc en contact. L’air vicié est ainsi lavé. HCl, acide acétique, NH3, HNO3, HF ou SO2 : les laveurs actifs sont efficaces dans toutes les situations. Ils sont compatibles avec tous les liquides de nettoyage : eau, bases ou acides.

Les laveurs actifs restent aussi entièrement atmosphériques, ce qui limite les risques de surpressions dus à un liquide gelé. Leur consommation d’eau et d’agent de lavage est cependant plus élevée. Les liquides doivent également être épurés ou doivent intégrer un autre processus.

Filtre comme laveur de gaz

Gaswasser filter
Gaswasser filter

Le filtre constitue une alternative intéressante. Un boîtier en plastique ou en inox rempli d’un agent de liaison tel que de la chaux hydratée ou du charbon actif. Les filtres permettent aussi d’assécher ou de stériliser l’air.

Conseils et législation

Est-ce que j'ai besoin d'un laveur de gaz?

La nécessité d’un laveur de gaz dépend de la volatilité des produits, de la température ambiante, de l’humidité atmosphérique, etc. La pression de la vapeur joue également un rôle : plus elle est élevée, plus le produit s’évapore rapidement. Le projet de laveur de gaz prend différents facteurs en compte afin de purifier intégralement l’air.

  • Que faire si le laveur de gaz doit être placé sur l’évacuation d’une citerne ? Dans ce cas, il est préférable de prévoir un dispositif de sécurité de surpression ou de sous-pression sur la cuve.
  • Une pression de vapeur de 13,3 kPA par 35 °C ? Alors, un laveur de gaz est obligatoire (voir l’article 5.17.4.1.9 du règlement Vlarem II).

Enfin, mentionnons la densité relative du mélange vapeur/air saturé à 20 °C. Elle se situe entre 0,9 et 1,1 ? Alors, les vapeurs se mêlent facilement à l’air, elles se résolvent.

Ce site web utilise des cookies pour garantir que vous bénéficiez de la meilleure expérience de navigation possible sur notre site. Plus d'infos