Bacs de rétention

Où que vous stockiez des produits chimiques, il y a risque de fuites. En plaçant un bac collecteur sous la zone de stockage, vous pouvez empêcher les liquides qui fuient de s'infiltrer dans le sol ou de se répandre sur le sol.

Bacs de rétention

Dois-je vider mon bac de rétention lors d’une petite fuite ?

Oui, un bac de rétention garantit un certain volume de collecte. Si celui-ci est partiellement rempli, son volume de collecte pourrait ne pas suffire pour accueillir de nouveaux récipients pleins.

Conseil : placer préventivement un chiffon absorbant dans un bac de rétention permet de facilement éliminer les fuites.

Puis-je installer mon bac de rétention à l’extérieur ?

Oui, mais pour autant qu’il soit installé de manière à ne pas permettre à l’eau de pluie de tomber dedans. Il est donc possible de le placer sous un abri ou de le protéger avec une housse de protection imperméable.

La raison est assez logique : si de l’eau de pluie tombe dans le bac de rétention, la capacité de collecte diminue et le volume de collecte initial ne peut être garanti.

Puis-je placer un robinet de vidange sur mon bac de rétention ?

Non, un robinet de vidange représente un risque de fuite. L'étanchéité ne peut donc pas être garantie à 100 %.

Puis-je placer tous mes produits dans un seul bac de rétention ?

Non, il est interdit de stocker tous les produits dans un même bac de rétention.

Il est conseillé de savoir de quels produits il s’agit exactement et de connaître les produits avec lesquels ils peuvent entrer en contact. Cette règle ne vaut pas uniquement pour les bacs de rétention, mais aussi pour le stockage dans des armoires de sécurité, des conteneurs de stockage, etc.

Il convient non seulement de disposer de bacs de rétention séparés, mais aussi de respecter certaines distances entre plusieurs groupes de produits.

Conseil : réalisez un inventaire des différents groupes de produits.

Conseils et législation

Choix du matériau

Pour les produits corrosifs, il est préférable de choisir un bac de rétention en plastique. L’acier convient pour les autres types de produits.

Volume à collecter

A ce jour, il n’existe pas de directive européenne relative aux volumes à collecter. En Belgique (pour la Flandre), on se base sur le règlement VLAREM II (article 5.17.4.3.7).

En résumé :

  1. Stockage dans une zone protégée et/ou dans une zone de captage d’eau : dans ces zones, il faut prévoir une capacité de rétention intégrale pour toutes les substances dangereuses ; c’est-à-dire 100 % du volume total des substances stockées.
  2. Stockage en dehors de zones de captage d’eau ou de zones protégées : dans ces zones, il faut prévoir une capacité de rétention de 10 % de la quantité totale des substances que vous souhaitez stocker. Cependant, le conteneur doit pouvoir contenir au moins 100 % du plus grand récipient. Si vous souhaitez stocker des produits de catégorie P1 et P2, il faut prévoir une capacité de rétention de 25 % du volume total. Dans ce cas également, le conteneur doit pouvoir contenir au moins 100 % du plus grand récipient (moyennant l’accord des pompiers compétents, ce chiffre peut être réduit à 10 %).

Emplacement du bac de rétention

Nous disposons d’un bac de rétention pour chaque type de stockage. Les bacs les plus fréquents sont les suivants :

  • bacs de rétention standard pour le stockage de fûts et d’IBC
  • bacs de rétention à placer dans et sous les rayonnages
  • revêtements de sol pour l’utilisation active de substances chimiques
  • bacs d’écoulement plus petits à placer dans les rayons, les armoires, etc.

Ce site web utilise des cookies pour garantir que vous bénéficiez de la meilleure expérience de navigation possible sur notre site. Plus d'infos